logo
Homepagina » Over ons » Onze standpunten » Communiqué de presse: Des citoyens demandent qu’on leur rende le droit de (...)

24/05/2004: Communiqué de presse: Des citoyens demandent qu’on leur rende le droit de contrôler les élections


x  français    o  Nederlands   

Depuis 1991 déjà, notre pays se livre à une bien curieuse expérience: une partie des électeurs utilise un système expérimental de vote "automatisé", c’est à dire électronique, les autres conservent leur droit d’utiliser un système qui malgré ses défauts a fait ses preuves depuis que la démocratie telle que nous la connaissons existe.

Au moins une centaine d’années ont été nécessaires en Europe pour aboutir, parfois au prix de luttes acharnées, à un système électoral fiable. Il est basé sur un principe central : le contrôle du scrutin par les citoyens eux-mêmes et donc le rejet de toute prise en charge par une élite ou par le pouvoir en place.

Avec le vote électronique tel qu’il a été imposé à 44% des électeurs, ces conditions ne sont plus garanties.

C’est à ce problème certes un peu rébarbatif mais ô combien essentiel pour la santé d’une démocratie que l’association "pourEVA" essaie de sensibiliser les citoyens et le monde politique.

L’argument de base est le suivant : avec le vote électronique tel qu’il est pratiqué en Belgique, le citoyen n’a aucun moyen de vérifier avec certitude que son vote est fidèlement comptabilisé. Il doit faire confiance à des experts en informatique, c’est-à-dire, à une élite.
Plus de recomptage par des citoyens assesseurs, plus de bulletin réel mais un bulletin virtuel, donc modifiable sans laisser de trace.

Bien sûr des améliorations ont été expérimentées ici et là, mais elles n’ont été malheureusement utilisées que pour rassurer les citoyens sur le bon fonctionnement du système de vote.

Bien qu’un nombre croissant de nos représentants admettent, avec discrétion il est vrai, être perplexes ou embarrassés par le manque de garanties offertes par le vote électronique, il ne semble pas y avoir de volonté politique commune d’apporter une réelle solution.
C’est pourquoi, à la veille des élections européennes et régionales, l’association PourEVA lance, encore une fois, un appel aux parlementaires.

Les militants de pourEVA ne sont pas de joyeux baba-cools qui rêvent d’un monde purifié de la technologie moderne. Elle compte même un taux exceptionnellement élevé d’informaticiens. PourEVA n’est pas non plus adepte de la théorie du grand complot à l’ombre des machines à voter. Ce que veut pourEVA c’est tout simplement conserver un droit démocratique.

PourEVA
Association de citoyens pour une éthique du vote automatisé
http://www.poureva.be/