logo
Homepagina » Feiten » De DEPASS à PATSY, les cartes de 2012 à Juin 2024

16/04/2024: De DEPASS à PATSY, les cartes de 2012 à Juin 2024


De 2012 à 2024, cela fera quatre élections où le vote papier n’est pas toujours synonyme de vote sans ordinateurs.

En effet, en 2012, 2014 et 2018 c’est le système DEPASS pour "Dépouillement Assisté par Ordinateur" qui a été utilisé dans un certain nombre de communes de Wallonie et d’ailleurs. Et en juin 2024, ce sera ce même système renommé PATSY qualifié "d’aide au dépouillement".

Nous avons réuni pour vous toutes les cartes de son utilisation connue. Il est bon à noter que lors des élections de 2019 le vote papier à été partout dépouillé de façon traditionnelle, sans ordinateurs.

Cet article est le résultat d’un un long travail de collecte d’informations et de mise en couleur manuelle. Cependant, malgré nos efforts, de petites erreurs sont toujours possibles, n’hésitez pas à nous les signaler.

Voici la première utilisation connue de DEPASS pour les élections de 2012:
Source: Quel système de vote dans quel commune pour les élections communales et provinciales de 2012 ?

Utilisation de DEPASS en 2012

Carte d’utilisation de DEPASS pour les élections de 2014:
Source: Votre vote papier a-t-il aussi été compté par un ordinateur ?

Utilisation de DEPASS en 2014

Carte d’utilisation de DEPASS pour les élections de 2018:
Source: Carte définitive des systèmes de vote pour le 14 octobre 2018

Utilisation de DEPASS en 2018

Pas d’utilisation en 2019.
Source: 2019 : Enfin du vrai vote "papier" en Wallonie

Voici la carte de l’utilisation de PATSY pour les élections du 9 juin 2024.
Source: Élections du 9/6/2024 : Carte du vote électronique et de l’utilisation du système électronique "Patsy" d’aide au dépouillement des votes "papier"

Utilisation de PATSY en 2024 (Juin)

Vous pouvez consulter sur notre site différentes cartes des systèmes de vote au cours du temps.

DEPASS et PATSY offrent l’avantage de ne nécessiter que deux ordinateurs par bureau de dépouillement. Sachant qu’il y a trois fois moins de bureaux de dépouillement que de bureaux de vote, cela fait une économie non négligeable par rapport à des ordinateurs de vote dans chaque isoloir, tout en restant toujours plus cher que le dépouillement papier traditionnel.

Les communes peuvent décider d’acheter ou de louer le matériel, voir même d’utiliser leur propres machines (si elles répondent aux conditions minimums). Ceci explique en partie que des communes peuvent se rajouter ou se retirer du système, voir même n’utiliser cet outil de dépouillement que pour l’une des élections lorsqu’elles sont simultanées.

Avec le vote électronique, une fois les machines achetées, elles sont utilisées le plus longtemps possible... même lorsque c’est prévu pour 10 ans, on prolonge régulièrement les contrats de maintenance, quitte à racheter discrètement du matériel, le tout pour ne pas "revenir en arrière" ou rendre trop visible le vrai coût de ces systèmes.

Mots clefs: